• Étagère Cinetism de Charles Kalkapian
  • Kartell
  • Etudes Studio
  • Dior. Book Tote Bag
  • ikea
  • Fauteuils Clap de Patricia Urquiola
  • thom browne
  • La chaise Clap, Patricia Urquiola
  • Julien Colombier
  • patio de l’Hôtel Bienvenue
  • Chaise Ronin éditée par La Chance
  • atelier fevrier
Liens annexes
thom browne julien colombier Patricia Urquiola

all over kaléidoscopique

L’exposition du VIA présentée jusqu’en décembre 2018, confirme le retour en force et la prédominance du motif traité en all over dans le design. La mode, le mobilier, la décoration revêtent leurs créations d’une couverture colorée. Sous le titre "Motifs All Over", l’exposition présente plusieurs sections et plusieurs manières d’envisager le motif. Floral, géométrique, abstrait, il apparaît dans une expression baroque et hypnotique. Multiplié et parfois jouant d’effets de trompe-l’œil, le motif transforme la perception des œuvres désormais vues comme à travers le prisme d’un kaléidoscope. Opulent, le motif est invasif. Il peut aussi faire écho au tatouage dans certaines de ses mises en forme comme chez Thom Browne ou chez l’artiste graffeur Julien Colombier qui semble avoir tatoué le sol du patio de l’Hôtel Bienvenue d’un kaléidoscope en Technicolor. Loin des habituels motifs floraux aux couleurs pastel ou délavées, 2019 met au premier plan un motif flamboyant et des imprimés qui jouent avec des matières bigarrées et pop. Ils activent et animent les surfaces, des meubles aux papiers peints en passant par les rideaux. Ainsi Ikea célèbre dans sa collection hiver 2019 des ensembles kitsch et dépareillés qui mélangent motifs flamboyants et lignes plus pures. Chez Kartell, les modèles phares tels que la chaise Clap, dessinée par Patricia Urquiola, s’exposent sous des housses pop qui contrebalancent la silhouette minimaliste. Gare aux effets d’hypnose provoqués par les mille yeux bleus répétés à l’infini de Florian Pretet sur un tapis pour l’Atelier février, qui fixent le spectateur jusqu’à lui tourner la tête.

Brèves suivantes
Au temps des cabarets
Brèves précédentes
Anni Albers voyage dans la Lune la fin du livre ?
Liens annexes
Métafaux design Point Suprême architectes Antoni Burakowski - Alison Roberts