• Tianyi Shi
  • Tianyi Shi
  • DR
  • Inga Sempé, canapé enveloppe
  • Tianyi Shi
  • Tianyi Shi
  • Fredrik Färg, Succession
  • Fredrik Farg
  • DR
  • Le nuage, Starck
  • Frédéric Ruyant, Baby Grow
  • Husk, patricia urquiola
  • Piergil Fourquié
  • patricia-urquila
  • carrelage d'intérieur
  • Bina Baille
Liens annexes
tianyi shi fredrik Farg Frédéric Ruyant

Bien rembourré

Mobilier doudoune, architecture cocon, vêtement protecteur, les matériaux du déménagement: papier bulle, mousses, couvertures tissées emballent les designers et leurs créations. Elles se font rondes, molletonées, moelleuses, aérées et proposent des silhouettes galbées qui appellent à la paresse. En dehors de leur technologie, ces créations souvent colorées et ventrues suggèrent la joie, comme des doudous d’adultes gentiment régressifs. Le projet "Inside Out" de Tianyi Shi mobilise mousses et sangles destinées habituellement aux déménageurs pour emballer et protéger les articulations, ou mobiliers sensibles. Ses créations déstructurent ainsi les coussins et zones de rembourrages dans un esprit ludique. Pour Ligne roset, Inga Sempé propose la collection Ruché qui nous appelle au repos confortable et douillet. La quête du confort absolu est en réalité un chemin suivi depuis quelques années, par la designer française, du canapé Chantilly d’Edra au sofa Enveloppe pour la marque norvégienne LK Hjelle : son dossier doté d’extrémités amovibles, permet de s’y lover. Chacun y fait son lit, trouve sa position idéale, accède à ses sensations corporelles. Le designer Frédéric Ruyant propose un confort XXL avec Baby Grow, un fauteuil ultramoelleux agrémenté de « bras » dans lesquels se blottir. Pensé comme une doudoune, le garnissage spécifique gonflé et léger épouse le corps et ne gêne pas aux entournures. Son textile rebondi est fourni par Moncler, le spécialiste de la doudoune. Chacun y va donc de son objet garni. Le Suédois Fredrik Färg, vient d’achever une collection de mobilier matelassé, en cuir ou en tissu, rondement surréaliste. Le matelassé est partout, sur les poufs, les fauteuils mais aussi sur des étagères et des guéridons. La collection peut alors évoquer les carapaces d’animaux néopréhistoriques. Piergil Fourquié, joue lui le matelassé par petites touches, feutrées sur son guéridon lampe Cahute, en cuir sur son bureau Big Boss. Patricia Urquiola, développe son goût du matelassé dans son canapé rembourré aux coutures rappelant un feuillage. Plus extravagant, son fauteuil Husk chez B&B Italia, une assise au coussin dodu acidulé, tranche singulièrement avec sa coque rigide aux lignes élémentaires. En architecture et à Montpellier, Philippe Starck baptise une création gonflable le Nuage. La façade est composée d’une membrane gonflable et transparente surdimensionnée. Son aspect capitonné très original est amplifié par un jeu de boîtes opaques, comme des boutons sur un coussin. En mode, notons le travail de Jeremy Scott pour la collection 2017-2018 détourne l’univers du déménagement tant dans le choix des couleurs estampillés « fragile » ou dans l’usage du papier bulle.

Brèves précédentes
Drapé de tôle ondulée du design à jouer Au temps des cabarets
Liens annexes
Métafaux design Point Suprême architectes Antoni Burakowski - Alison Roberts