• DR
  • DR
  • DR
  • Anne Te Donkelaa
  • bougie kerzon
  • Restaurant Flora Danica, Gam Fratesi
  • Nguyen Cong Tr
  • Nguyen Cong Tri
  • Tinou le Joly Sénoville pour Poisson Bulle
  • DR
  • sarah k benning
Liens annexes
sarah k benning Ann Ten Donkelar Herbarium

botanique épinglée

A l’heure où le Muséum national d'Histoire naturelle de Paris vient de numériser la totalité de ses 6 millions de planches, constituant le plus grand herbier 2.0 au monde, quand les expositions Jardins au Grand Palais et Le pouvoir des fleurs au Musée de la vie romantique assurent de ravir les esthètes et botanistes, en herbe ou confirmés, l’intérêt pour la botanique investit le design. Après les cactus, les terrariums et le style jungle, une autre tendance végétale s'implante dans nos intérieurs : l'herbier. Collection de plantes séchées mise au point par les botanistes du XVIe siècle. L’herbier traditionnellement réalisé dans des cahiers s’affiche en grand format et devient un objet de décoration que l’on peut détourner et réinventer : papier peint, affiches botaniques anciennes, illustrations à l’aquarelle, véritables feuillages séchés sous un cadre. Son côté vintage attire autant que son parfum poétique et la nostalgie de nos souvenirs d’enfance. Le sujet est donc la botanique, l’étude précise de la nature et sa présentation sous forme d’inventaires, archivée, classée et structurée. C’est l’idée d’origine et de classification signifiantes des plantes et fleurs qui dominent. Le restaurant Flora Danica, installé dans la Maison du Danemark à Paris, a récemment été repensé par le duo scandinave GamFratesi qui fait la part belle à la botanique avec des planches d'herbiers encadrées aux murs. À Londres, deux restaurants ont commandé aux sœurs à la tête d'Herbarium des créations sur-mesure pour décorer leur établissement. Leur travail est un hymne à la nature dont les compositions modernes et graphiques, dépoussièrent l’herbier traditionnel. Comment aussi ne pas être séduit par les ouvrages de Sarah K. Benning qui nous renvoient aux tambours brodés de nos grands-mères.

Brèves suivantes
Invisible visible Quand le design flirte avec Lucifer
Brèves précédentes
politiquement mode Kasimir Malévitch, 100 ans après Camouflage non militaire
Liens annexes
Métafaux design Point Suprême architectes Antoni Burakowski - Alison Roberts