• Lanzavecchia + Wai
  • Projet S, Jules Levasseur
  • Projet S, Jules Levasseur
  • wilmotte victoria
  • wilmotte victoria
  • Nipa Doshi & Jonathan Levien
  • Nipa Doshi & Jonathan Levien
  • La Red House de Crosson Architects
  • ODR-Architects
  • Les Enfants Rouges, Ubalt
  • Jules Levasseur
  • DR
  • DR
Liens annexes
victoria Wilmotte Nipa Doshi & Jonathan Levien Jules Levasseur

Drapé de tôle ondulée

Détourner le métal ondulé, moteur de toute une imagerie liée aux conteneurs industriels, est devenu une initiative porteuse en design. Qu’il soit dans un objectif de recyclage ou tourné vers le développement durable ou simplement le matériau idéal pour jouer d’une surface propice à de nouvelles formes, le métal ondulé est traité par les designers qui s’attachent à sculpter ce métal devenu précieux. Une jolie manière de sublimer l'ordinaire, à l'instar des designers Nipa Doshi et Jonathan Levien qui, avec des créations comme le Shanty Cabinet, célèbrent la beauté précaire des logements de fortune disséminés à travers le monde, et notamment en Inde. C’est au sein de la VW Factory, atelier dédié au travail de l’acier, que Victoria Wilmotte scie, plie, soude, expérimente le métal pour le mettre en forme dans des objets colorés, réunissant suspensions lumineuses, patères, plateaux, vide-poches, petits guéridons et vases. Jules Levasseur fait partie de ces designers qui cherchent à sculpter le métal dans son projet baptisé Projet S. Ondulé et cintré, la tôle devient le matériau principal du mobilier structuré uniquement par les ondulations. Une feuille d’acier de 2mm d’épaisseur est profilée, poinçonnée, découpée puis cintrée. La tôle ondulée, prend ici l’aspect d’un léger drapé contrastant avec ses applications principalement industrielles. Dans un aspect plus clinquant, la collection de mobilier Fool’s gold conçu par Lanzavecchia+Wai s’inspire tant de l'esthétique du groupe de Memphis que des finitions dorées empruntées à l'industrie automobile. Chez les architectes aussi, le matériau offre de nouvelles possibilités, comme dans la Red House de Crosson Architects, maison modulaire minimaliste de couleur rouge qui crée une rupture par son aspect compact dans la forêt dense néozélandaise. La tôle ondulée a été articulée verticalement et horizontalement pour conférer à la structure du bâtiment une jolie complexité. Citons aussi le cabinet d'architecture parisien Ubalt qui, dans le projet baptisé Les Enfants Rouges, explore un nouvel usage de la tôle ondulé, détournée en guise de cloisons pour structurer l'espace, sans le cloisonner.

Brèves suivantes
Bien rembourré
Brèves précédentes
du design à jouer Au temps des cabarets all over kaléidoscopique
Liens annexes
Métafaux design Point Suprême architectes Antoni Burakowski - Alison Roberts