• affiche exposition frac
  • Jean-Christophe Norman
  • Ju Hyun Lee et Ludovic Bure
  • défilé Chanel. L'inspiration Académie Française
  • défilé haute couture automne-hiver 2018. Chanel
  • défilé haute couture automne-hiver 2018. Chanel
  • campagne Loewe
  • campagne Carel
  • campagne Carel
  • papier peint littérature
  • L’Hôtel Les Roches rouges, à Saint-Raphaël
  • Max Gunawan
Liens annexes
jean christophe norman loewe_hervé plumet chanel

la fin du livre ?

La littérature sert de matière première aux artistes, et le livre donne aux designers un terrain d’expérimentation. Le livre, que l’on dit voué à une disparition certaine, est l’objet de recherches plastiques, tant en ce qui concerne sa forme que son contenu. Au Fonds régional d’art contemporain, l’exposition « montag ou la bibliothèque à venir », propose de découvrir quelques artistes exploitant le monde des lettres. Ainsi, Lily Reynaud Dewar, présente « My epidemic », un alignement de rideaux sur lesquels sont imprimées des phrases d’auteurs, tandis que la vidéo de Jean-Christophe Norman, « La bibliothèque » retranscrit un texte à même le sol. Ici la texture typographique de la page de livre devient décor, comme dans certains papiers peints, extraits agrandis de pages d’auteurs célèbres. C’est davantage son volume et la possibilité de son rangement qui intéresse le duo d’artistes Ju Hyun Lee et Ludovic Bure dans une seconde exposition intitulée « Coréaniser Corbu », et qui présente une installation de douze chaises à/pour lire. Pour son défilé haute couture automne-hiver 2018, Karl Lagerfeld fait défiler ses modèles dans le décor reconstitué de la prestigieuse Académie Française devant laquelle les stands des bouquinistes parisiens contenant des centaines de faux livres accompagnent le défilé. La marque Carel, pour sa collection de chaussures à brides et de bottines d’inspiration sixties rend hommage dans les photographies d'Hervé Plumet à la naissance de Carel, au pied de la Sorbonne, il y a soixante-cinq ans, en communiquant sur des situations de lecture et des jeux de mots qui marient style et lecture. Pour tout achat, les clientes repartent avec un ouvrage. Comme si la littérature offrait aux marques une nouvelle source d’inspiration, ainsi qu’un vernis intellectuel. Chez Loewe aussi, le livre qualifie la marque cette saison avec la sortie d’un coffret de six classiques dont les couvertures ont été réalisées par le photographe Steven Meisel et le lancement du hashtag #taketimetoread, « prenez le temps de lire ». Enfin, dans un espace, utiliser les ouvrages est aussi le moyen de faire vivre une expérience ralentie. À Saint-Raphael, on nous propose de vivre l’hospitalité grâce aux livres disséminés dans les espaces de l’Hôtel Les Roches rouges. Pour finir, focus sur la lampe portative imaginée et créée par l’architecte et designer Max Gunawan, qui valorise symboliquement la fonction éclairante des livres. ?Un livre qui, lorsqu’on l’ouvre, devient lumière et nous éclaire.

Brèves suivantes
voyage dans la Lune Anni Albers
Brèves précédentes
archipel attractif joyeuse intimité Créer une fissure dans le design
Liens annexes
Métafaux design Point Suprême architectes Antoni Burakowski - Alison Roberts