• Sans titre. Courtesy of Estate of Ren Hang and Ost Licht Gallery
Liens annexes
maison européenne de la photo

Love, Ren Hang

La Maison européenne de la photographie, à Paris, inaugure la programmation de son nouveau directeur, Simon Baker, venu de la Tate de Londres avec une exposition consacrée au travail de Ren Hang, artiste censuré dans son pays et suicidé à 29 ans. Son œuvre témoigne d’une jeunesse avide de plaisir et de liberté sous un régime totalitaire. Le jeune homme a, à plusieurs reprises, dû faire face à la censure à mesure que sa popularité grandissait. Lui a toujours pris soin de dépolitiser son travail, sans nommer ni dater aucune de ses prises de vue. Grâce à Ren Hang, la beauté des corps et des visages chinois s’est imposée, au milieu d’un bestiaire de serpents, poulets, oiseaux, iguanes, paons, papillons pour devenir culte. Avec une sélection de 150 photographies issues de plusieurs collections d’Europe et de Chine, l’exposition "LOVE, REN HANG"  occupe tous les espaces du deuxième étage de la MEP.

Rendez-vous suivants
bauhaus imaginista Marinette Cueco, HERBAILLES
Rendez-vous précédents
Ellsworth Kelly, Fenêtres Vasarely, le partage des formes Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel,
Liens annexes
Métafaux design Point Suprême architectes Antoni Burakowski - Alison Roberts