• DR
  • DR
  • DR
  • DR
  • DR
  • DR
  • DR
  • DR
  • DR
  • DR
  • DR
Liens annexes
Christien Meindertsma Claire-Anne O' Brien Bauke Knottnerus

Mets ta grosse laine !

Comme tous les automnes, le temps maussade revient : il faut ranger les maillots et penser à se vêtir chaudement. On remise les transats et l’on prépare un nid douillet pour l’hiver. L’an dernier, beaucoup ont passé les fraîches soirées à tricoter divers vêtements et objets, chez eux dans leur canapé ou bien dans les cafés-tricot très à la mode. Le succès de ce loisir ne s’estompe pas, et l’on perçoit même un accroissement du phénomène, accroissement en nombre, et de manière plus perceptible, une considérable augmentation de taille des productions… Les tricoteurs s’enhardissent : après avoir recouvert tout ce qu'il était possible d’habiller de tricot, ils ont acquis une bonne maîtrise technique et commencent à risquer les performances. Munie d’aiguilles géantes, Rachel John a réussi à tricoter à la main simultanément 1000 fils. Dave Cole réalise un Nounours démesuré, et fort de son exploit, continue dans sa lignée extrémiste en imaginant une machine à tricoter gigantesque pour confectionner un drapeau hors-norme. Christien Meindertsma sélectionne ses moutons aux Pays-Bas, prépare ses laines avec des outils énormes avant de fabriquer à gros points des objets de la maison. Les grosses mailles semblent si confortables et rassurantes que plusieurs designers ont choisi d’en faire des meubles invitant au repos et à la relaxation. Reste à se couvrir pour sortir : oserons-nous passer l’énorme poncho de Garance Echazaretta ou choisirons-nous l’écharpe tout aussi volumineuse de Nanna van Blaaderen ? Les manteaux de Sarah Benning paraissent plus faciles à porter et semblent être imperméables (recyclage de sacs en plastique ?). Nous n’aurons peut-être pas le temps de tout fabriquer nous-même car tricoter demande beaucoup de temps, comme le prouve l’horloge «365» de Siren Elise Wilhelmsen : cette horloge n’est autre qu’une tricoteuse circulaire grand format, qui tricote les mailles comme les minutes passent. Notez qu’il lui faut 1 heure pour faire un tour complet, et qu’en une année, c’est une écharpe de 2 mètres seulement qui en sort.

Brèves suivantes
Machina design Aïe, Ouille, Aïe Lumières d'hiver
Liens annexes
Métafaux design Point Suprême architectes Antoni Burakowski - Alison Roberts