• Logotype Clavin Klein. Peter Saville
  • Identité Viceland
  • MO. Agence No Design
  • Acne Studio
  • Style Normcore
  • RAM by No Picnic
  • Skoda
  • Steve Jobs
Liens annexes
NoDesign Peter Saville No Picnic

No ...

Depuis l’été dernier, la nouvelle direction artistique de la marque Calvin Klein, conduite par Raf Simmons, a repensé son identité visuelle et se présente sous un nouveau logo, qui s’inscrit dans la tendance du « no design ». C’est Peter Saville qui conçoit la nouvelle identité dont l’objectif est de monter en gamme la marque de prêt-à-porter. Il décline l’identité dans une police de caractères bâton en noir sur fond blanc, exclusivement utilisée en majuscules. Une nouvelle version épurée et minimale, qui utilise une typographie encore plus neutre que la précédente. Contrastant avec l’époque du « skeuomorphisme » et à l’évocation d’éléments physiques, matériels, pour représenter des fonctions (effets, ombres portées, textures) le flat design, porté par Apple devient le no design dont l’objectif est de mieux mettre en avant le contenu. On joue avec l’espace blanc, le vide dans des compositions aérées et très minimales. Le no design se retrouve également du côté du packaging, où l’on oublie presque le contenant pour mieux valoriser le contenu. Comme exemple, la charte visuelle de Viceland, la chaîne TV du groupe VICE qui joue avec tous ces codes de sobriété et d’effacement. La posture no design est adoptée et suivie par l’agence du même nom spécialisée dans l’innovation et le design numérique. Les différents projets menés par Fréchin et son agence cherchent à innover et satisfaire les utilisateurs sans artifice. Ainsi le projet MO, un ensemble d’interfaces gestuelles pour explorer de nouveaux moyens d’expression musicale. Ceux-ci se connectent sans-fil en temps réel à un ordinateur et forment ainsi un réseau d’interfaces musicales permettant un jeu collectif. En automobile, la marque Škoda applique une vraie stratégie de design sur l’ensemble de sa gamme de véhicules. Tous les éléments essentiels de confort, de sécurité, de prix sont favorisés discrètement, sans renvoyer une image statutaire et sociale. Le normcore rattachement de « norm » et de « core », qui signifie que la nouvelle hype, c’est le rien, le s’habiller normal, le vivre normal, le coiffer normal. Détecté par l’agence new-yorkaise K-Hole dans l’univers de la mode, il consiste à s’habiller de Sweat-shirts gris, silhouette informe, chemises, des pantalons le plus « mainstream » possible. Intuitivement, vous aurez compris qu’il s’agit de pousser le fait de s’habiller de façon « normale » (ou casual) à l’extrême. L’un des meilleurs représentants de cette mode est Steve Jobs et son combo jeans mou/T-shirt noir manches longues col cheminée / baskets de randonnée. Steve Jobs, l’homme du no design devenu design.

Brèves suivantes
Une histoire de peau controversé? concours fabrication additive en métaux précieux
Brèves précédentes
en lévitation bambou polyvalent bois baroque
Liens annexes
Métafaux design Point Suprême architectes Antoni Burakowski - Alison Roberts